In Vivo

Anaïs Triolaire & Loïc Lobet

OBJETS (IN)ANIMES, Projet de diplôme, 2009

Projet basé sur un principe d'interaction d'objets, dans lequel la mise en relation de deux objets génère un événement, d'ordre esthétique ou fonctionnel. L'idée est de proposer des interfaces minimales, en jouant sur la symbolique et la perception des objets, afin de faciliter l'appropriation des dispositifs technologiques.

L'idée du premier projet est de jouer sur les souvenirs que l'on associe subjectivement à des objets. L'objet révélateur est ici une boîte à souvenirs, connectée au réseau et équipée d'un lecteur RFID. Elle permet d'associer des photos et contenus numériques à des objets, en leur assignant des étiquettes RFID de très petite taille. Les photos apparaissent à travers un miroir sans tain et peuvent être feuilletées, lorsque l'on tapote sur les côtés de la boîte, les contenus peuvent être explorés, lorsque l'on manipule et penche la boîte, ou exposer sous la forme d'un diaporama, à la manière d'un cadre photo, lorsque l'on pose la boîte sur le côté...

Dans le second projet, il s'agit d'exploiter les caractéristiques physiques des objets, comme leur taille, leur opacité, leur forme etc. afin d'agir à l'échelle de l'environnement, à l'image d'un voile que l'on pose sur une lampe pour changer l'ambiance d'une pièce. Le dispositif est composé d'un plafonnier à LED et d'une coupe. En fonction des objets que l'on pose sur sa surface, la lumière se modifie en intensité, en forme... La lumière devient ainsi un dessin, une image abstraite des objets posés sur le capteur. Ils sont alors associés à des ambiances, et se dotent de nouveaux potentiels, acquis par l'expérience et la pratique. Crédits photographiques : Véronique Huyghe